L’Aidant de la Maire

Un coup d’œil dans le rétro

  • Pathologies : maladie d’Alzheimer, troubles de la mémoire
  • Bénéfices thérapeutiques : exercices physiques, exercices de mémoire, sociabilisation
  • Multijoueur : non
  • Matériel nécessaire : ordinateur, kinect, tapis de marche
  • Projet : AZ@GAME

L’Aidant de la Maire propose au patient atteint de la maladie d’Alzheimer de pratiquer une activité physique via l’exploration d’un environnement ouvert grâce à la marche mais aussi de prendre part à plusieurs activités cognitives comme la résolution d’énigmes ou la collecte d’objets.

Dans ce Serious Game thérapeutique, le patient incarne l’assistant de la candidate à la mairie de VoraCity. Cette petite ville a adopté un style de vie basé sur la réduction de la consommation d’énergie. Pour cela, véhicules et moyens de transports ont été bannis et les déplacements se font donc à pied.

Dans une ambiance mêlant personnages cultes de la pop culture comme Jackie Kennedy, Cary Grand ou encore Marylin Monroe et musiques d’ambiance inspirées du rock des années 60, le joueur prend part à des missions d’orientation spatio-temporelle. Il va ainsi travailler sa mémoire, la coordination des mouvements, l’attention visuelle, etc.. Le plaisir de jeu amène également le patient à se sociabiliser davantage et est retranscrit à l’écran via l’utilisation d’un réseau social dédié à la population de VoraCity.

Dans l’Aidant de la Maire, le patient utilise un tapis de marche ainsi que la Kinect de Microsoft qui favorisent l’activité physique et permettent de retranscrire tous ses mouvements dans le jeu.